Les TIC et l’electronique en Afrique du Sud

Le leader du developpement des technologies de l’information et de la communication en Afrique, l’Afrique du Sud, est le 20eme plus grand consommateur de produits et services informatiques du monde.

En tant que contributeur de plus en plus important au produit interieur brut (PIB) de l’Afrique du Sud, le secteur des TIC et de l’electronique du pays est a la fois sophistique et en developpement.

Le secteur informatique d’Afrique du Sud se caracterise par une avancee technologique surtout dans le domaine des services de banque electronique. Les societes sud-africaines sont des leaders mondiaux en matiere de systemes de pre-paiement, gestion des revenus et prevention des fraudes ainsi que de fabrication de decodeurs, tous exportes avec succes a travers le monde.

Plusieurs corporations internationales, reconnues en tant que leaders du secteur informatique, possede des filiales en Afrique du Sud, comme IBM, Unisys, Microsoft, Intel, Systems Application Protocol (SAP), Dell, Novell et Compaq.

Les revenues du secteur de l’electronique en Afrique du Sud progressent a des niveaux superieurs au taux de croissance du PIB general. Les principaux acteurs de l’electronique industriel, electrique, de la defense et des telecommunications comprennent Siemens, Alcatel, Ericsson, Altech, Grintek, Spescom, Tellumat et Marconi.

Un marche de l’electronique tres competitif fabriquant des produits electroniques a forte valeur ajoutee pour les consommateurs joue egalement un role tres important.

Les avantages concurrentiels

Les secteurs des TIC et de l’electronique en Afrique du Sud devraient poursuivre leur progression en faisant preuve d’une forte croissance a l’avenir, du fait de leurs principaux avantages concurrentiels caracteristiques du pays et du continent.

Les application et systeme de test et de pilotage sont des activites en expansion en Afrique du Sud grace a la diversite du marche local, des connaissances de niveau mondial des affaires et un environnement de pays en developpement qui en fait un laboratoire de test ideal pour les innovations.

Gartner, le groupe d’etude international, classe l’Afrique du Sud parmi ses 30 destinations de sous-traitance de developpement de logiciels, l’etude de 2007 la mettant a egalite avec Israel dans la region Europe, Moyen Orient et Afrique et proche de l’Australie et de l’Inde au niveau mondial.

L’Afrique du Sud s’est aussi imposee en tant que destination de qualite et faible cout pour les centres d’appel. Le pays accueille des centres d’appel pour AOL, le revendeur britannique Asda, Virgin Mobile UK, la division europeenne des appareils-photo Samsung et d’autres.

Et une nouvelle legislation, comme la Loi d’amendement des telecommunications de 2001, a liberalise les communications en Afrique du Sud, encourageant les operateurs de telephonie internationaux comme Virgin Mobile a lancer leurs produits dans le pays.

Le secteur des produits et services informatiques d’Afrique du Sud est egalement bien place pour penetrer un marche africain qui progresse vite au fur et a mesure que les conditions reglementaires s’ameliorent. Les societes sud-africaines et les filiales de societes internationales basees en Afrique du Sud ont fourni la majeure partie des nouveaux reseaux de lignes fixes et sans fil qui se sont multiplies en Afrique ces dernieres annees.

Un facteur important de retard a ete le cout eleve de la bande passante en Afrique. Cependant, le gouvernement s’est engage a regler ce probleme et des projets importants sont en cours pour installer des cables de fibre optique sous-marins le long des cotes est et ouest d’Afrique afin d’encourager les liens entre le continent et le reste du monde.

Pepiniere de technologies, recherche et formation

La plate-forme d’innovation
La plate-forme d’innovation de l’Afrique du Sud, creee a Pretoria en 2002, est le premier parc de science et technologie reconnu au niveau international en Afrique.

Un projet de Blue IQ, l’agence de promotion industrielle haute technologie de la province de Gauteng, rassemble des industries haute technologie, des universitaires et des entrepreneurs afin d’ameliorer les technologies et la productivite sud-africaine.

Prenant ses references sur les meilleurs developpements mondiaux en la matiere, le centre base sur la creativite accueille des entreprises liees aux technologies dans une large variete de disciplines comprenant l’electronique, les TIC, les sciences biologiques et les secteurs de fabrication complexe comme la defense ou l’automobile.

Elle gere aussi un programme de pepiniere d’entreprises qui a donne vie a des projets allant de solutions de gestion de mots de passe et de systemes de ventes de bons electroniques a des protheses de genou a microprocesseur.

L’institut Meraka
Le secteur des TIC d’Afrique du Sud est aussi finance par l’Institut Avance Africain des Technologies de l’Information et de la Communication, egalement connu sous le nom d’Institut Meraka. Conçu comme une initiative publique strategique, l’institut encourage le developpement des competences en matiere de TIC, la recherche et l’innovation ainsi que l’adoption de logiciels gratuits/libres et open source (FLOSS).

Le centre d’ingenierie logicielle de Johannesburg
Un autre partenariat entre l’industrie, l’universite et le gouvernement est le Centre d’ingenierie logicielle de Johannesburg. L’objectif du centre consiste a augmenter la capacite de d’Afrique du Sud a proposer des logiciels de rang mondial, a renforcer le secteur local du developpement de logiciels et a encourager les bonnes pratiques en matiere de developpement de logiciels dans le contexte africain.

L’Agence Universelle des Services et de l’Acces
Et l’Agence Universelle des Services et de l’Acces statutaire, lancee en 1997, a travaille avec des fournisseurs de services et des organisations non gouvernementales pour creer des centres dans le pays la ou les communautes defavorisees peuvent acceder aux services TIC et a une formation aux competences.

Derniere mise a jour de l’article : Septembre 2008

SAinfo reporter. Sources (sites en langue anglaise) :